Conservation de l’eau

Au Québec, un habitant consomme en moyenne 628 litres d’eau par jour, ce qui fait de nous, les plus gros consommateurs d’eau au Canada. En effet la moyenne Canadienne est de 483 litres d’eau par jours/par habitants. Le Canada est le quatrième plus gros consommateur d’eau au monde derrière les États-Unis la Chine et l’Inde. Si nous sommes en mesure de consommer autant d’eau notamment à Montréal, c’est parce que le territoire canadien possède les plus grandes réserves d’eau douce au monde. La situation géographique et les conditions climatiques sont très favorables à la production d’eau douce et à l’approvisionnement des grands lacs. Le système de traitement des eaux de la ville de Montréal est aussi un système très performant et approvisionne en eau toute l’ile de Montréal et certaines autres municipalités.

Pourquoi nous devrions préserver les ressources d’eau douce ?
La majorité des pays n’ont pas accès a autant de ressource en eau douce. En effet, seulement 2.5% de l’eau sur terre est de l’eau douce et les deux tiers de cette eau n’est pas disponible puisqu’elle est retenue par les glaciers et se trouve dans des régions inaccessibles. Le reste des ressources en eau douce est distribué de manière inégale à l’ensemble de la population mondiale. Les nations unies estiment que 2.1 milliards de personnes manque d’accès aux ressources d’eau douce saine et fiable.

Au Québec, comme partout dans le monde, les changements climatiques exercent une pression sur les ressources d’eau douce. L’augmentation des températures entraine des périodes de sècheresse de plus en plus longues et intenses, ce qui menace notre agriculture, les écosystèmes et notre mode de consommation d’eau actuel. Parallèlement les tempêtes/orages/ouragans sont de plus en plus violents ce qui augmente les risques d’inondation surtout au printemps et dans les basses régions. Pour atteindre les cibles mondiales fixées par les nations unies pour la conservation de l’eau potable et l’assainissement des eaux, nous devons adapter notre consommation et notre utilisation de l’eau pour continuer de préserver cette ressource vitale très précieuse.

Respecter le règlement local les arrêtés municipaux:
Depuis Juillet 2013, l’arrêté municipal 13-023 de la ville de Montréal concernant l’utilisation de l’eau potable à des fins d’arrosage est entré en vigueur. Les aspects importants de la loi sont :
– Les pelouses doivent être uniquement arrosées entre 20h et 23h s’il ne pleut pas.
– Vous pouvez uniquement arroser votre pelouse les jours paires si votre adresse est paire et les jours impairs si votre adresse est impaire.

Les systèmes d’arrosages automatiques:
– Ils doivent posséder un détecteur de pluie.
– Ils doivent s’activer uniquement entre 3h et 6h du matin.
– Ils doivent se déclencher uniquement les jours paires si votre adresse est paire et les jours impairs si votre adresse est impaire.

L’arrosage manuel:
Autorisé en tout temps excepter les jours de pluies.

Pour les utilisateurs de tuyaux d’arrosages et équipements connectés au réseau d’approvisionnement en eau:
– Les piscines ne doivent pas être remplis entre 6 h du matin et 20h le soir, sauf entre le 1er avril et le 15 mai.
– Laver les surfaces pavées les terrasses et les murs extérieurs est strictement interdit à l’exception des travaux de constructions et d’aménagements paysagers ou pour mesure de santé.
– Il est interdit de laisser l’eau s’écouler sur la route ou sur les propriétés avoisinantes.
– Les bassins décoratifs avec cascades fontaines ou jets d’eau doivent avoir un système de circuit d’eau fermé.
– Les unités de systèmes d’air conditionnée et de réfrigération sans systèmes de recyclage d’eau sont interdits. L’utilisation de ces airs conditionnées à eau ne sont autorisées jusqu’en 2018 dans certains cas ils peuvent être utilisés jusqu’en 2023 par amendement 13-023-1.

Les voitures peuvent être lavées en tout temps avec un sceau ou un tuyaux d’arrosage possédant un pistolet ou une lance qui peut être ouverte et fermée manuellement.

Une violation de ces arrêtés municipaux peut conduire à une amende. Pour en savoir plus sur les arrêtés municipaux concernant la conservation de l’eau pour les résidents, les commerces, les institutions et les établissements industriels vous pouvez appeler le 311 ou consulter le site internet de la ville de Montréal ICI.

Que pouvez-vous faire pour réduire votre consommation de l’eau extérieur?
Vous pouvez réduire votre consommation d’eau en extérieur en utilisant ces petits gestes au quotidien sur votre propriété:

Installer un baril de pluie: 
En redirigeant vos gouttières vers un baril, les eaux de pluies sont ainsi collectées et peuvent être réutilisées pour arroser votre jardin. Les plantes préfèrent l’eau de pluie à l’eau du robinet car elle ne contient aucune chlorine et est à température ambiante. De plus, cela permet d’alléger le stresse sur les infrastructures hydrauliques locales surtout en période de sécheresse.

Rediriger vos eaux de pluie dans vos espaces verts:
Vous pouvez également rediriger l’eau de pluie et l’eau d’arrosage vers les espaces verts pour éviter l’écoulement de l’eau sur la route et dans les égouts. Cela évite une surcharge en eau des réseaux de drainage et ainsi réduit les risques de débordements.

Conseils :
Barils de pluie
– Assurez-vous que votre baril est recouvert d’une fine maille pour éviter le développement de moustiques dans l’eau stagnante.
– Assurez-vous que votre baril de pluie soit positionné sur une surface plate, stable pour éviter les risques d’accidents.
– Les barils de pluie peuvent être achetés pour moins de 100$ dans la plupart des quincailleries et en ligne ou vous pouvez fabriquer le vôtre. (lien prevention CDNNDG).

Choisissez vos plantes en fonction des conditions et du climat local:
-Le type de sol que vous avez, l’exposition au soleil et le climat jouent un rôle direct sur la manière dont vos plantes vont évoluer dans votre jardin. Assurez-vous d’évaluer les conditions locales avant de décider quelle plante vous allez acheter.
– Pensez à acheter des plantes résistantes à la sécheresse. Elles demandent très peu d’entretien et d’eau et fleurissent même pendant les étés secs. Notez que l’herbe est une culture gourmande en eau et laisser l’herbe pousser plus longtemps avant de passer la tondeuse rend les surfaces moins dépendantes des arrosages réguliers.
-Considérez planter des plantes d’ombrage. Les arbres et les vignes offrent de l’ombre qui permet de rafraîchir l’air et réduit l’évaporation causée par une exposition au soleil direct.
-Arrosez vos plantes au petit matin ou en soirée en accord avec l’arrêté municipal 13-023 pour réduire la quantité d’eau perdue par l’évaporation.

Construisez un jardin de pluie :
Situé près de vos gouttières, ou dans un lieu où l’eau de pluie tend à s’accumuler le jardin de pluie peut absorber plus d’eau qu’une pelouse traditionnelle.
Vous pouvez choisir plusieurs types de plantes natives qui adorent les sols mouillés humides et les planter dans un jardin creusé pour créer une petite dépression. (Les plantes indigènes attirent aussi les pollinisateurs comme le papillon monarque qui est une espèce menacée au Canada).
Les jardins de pluie filtrent l’eau ce qui encourage la régénération de la nappe phréatique et participe à l’embellissement des pelouses tout en réduisant les ruissellements.

Lavez sa voiture de manière éc-EAU-responsable:
Arroser une voiture peut utiliser jusqu’à 400 litres d’eau, alors qu’utiliser un seau et une éponge avec une buse à poignée pistolet n’utilise qu’une centaine de litres.
Éviter de laver votre voiture pendant les périodes sèches. Les périodes de sécheresse stressent les infrastructures hydrauliques et l’utilisation de l’eau potable peut causer des problèmes pour la biodiversité locale.

Couvrir votre piscine:
Couvrir sa piscine en été peut réduire de manière substantielle les quantité d’eau perdues par l’évaporation, Notez qu’il existe une réglementation sur le remplissage des piscines 13-023.

Déconnecter vos gouttières des systèmes de canalisation:
Si votre toit est en pente déconnecter votre gouttière du système d’égout et rediriger l’eau sur une surface perméable telles que de l’herbe ou dans votre jardin.
Étendre le tuyau à au moins 1.5 mètre de la maison pour prévenir les risques d’infiltration dans les fondations.
Cette mesure permet de garder votre jardin en bonne santé tout en évitant de créer une surcharge pour le système d’évacuation des eaux de pluies particulièrement pendant les périodes de fortes pluies. Si vous avez la possibilité d’installer une langue de chat, cela permet de disperser plus facilement l’eau de pluie dans vos espaces verts.

Soyez prudent en appliquant de l’engrais ou des fertiliseurs:
En période de pluie éviter fortement d’appliquer sur vos espaces verts du nitrogène et du fertilisant en phosphore enrichi. L’eau de pluie draine les sols et les fertiliseurs peuvent se retrouver dans les cours d’eau, les lacs les étangs et autre type d’eau. D’autre part appliquer ce genre de produit pendant les périodes de pluies diminue très fortement l’efficacité du produit puisque ce dernier sera drainé et évacué par les sols. L’accumulation des fertilisants est dommageable pour l’environnement car il stimule le développement de la pousse d’algues toxiques qui épuisent l’oxygène et tue directement les plantes et les poissons par un processus connu sous le nom d’eutrophisation.

Les actions intérieures
La plupart des actions intérieurs qui peuvent être menées pour réduire notre consommation d’eau se passent dans la salle de bain. Il est estimé qu’environ 35% de notre consommation provient de la douche et des toilettes et 20% de la lessive. Le reste des 15% provient de la préparation dans la cuisine l’eau à boire et le nettoyage.

  • Opter pour les laveuses à haute efficacité.
    Considérer d’acheter des laveuses à chargement frontal certifiées à faible consommation d’énergie et à faible consommation d’eau, telles que la certification Enregy Star
  • Opter pour des douches rapides au lieu de bains. Une douche de 5 minute peut utiliser la moitié de l’eau utilisée pour remplir une baignoire.
  • Installer des pommes de douche à débit réduit et des aérateurs de robinet. Hydroquebec vend des Kits Water Sense qui permettent de réduire votre consommation d’eau de 40% sans besoin de passer par la case rénovation.
  • Réparer les fuites d’eau. Une fuite d’eau d’une goutte par seconde peut entrainer une perte d’eau allant jusqu’à 27 litres d’eau par jour.
  • Réfrigérer un broc /une cruche d’eau au lieu de laisser couler l’eau longtemps pour avoir de l’eau froide.
  • Soyez conscient de l’eau que vous laissez couler lorsque vous faites la vaisselle ou lorsque vous vous brossez les dents.
  • Ajouter un contenant lourds dans vos toilettes pour réduire le niveau d’eau dans la chasse. Ajouter un contenant permet d’économiser quelques litres d’eau à chaque chasse. Assurez-vous que l’emplacement de la véreuse n’interfère pas avec les appareils de la cuve afin d’éviter tout problème.

Si vous faites des rénovations:

  • Choisissez des toilettes à faible débit et à double chasse. Ces types de toilettes utilisent beaucoup moins d’eau que les modèles traditionnels classiques.
  • Quand vous remplacer des appareils électroménagers qui consomment de l’eau essayer d’acheter des modèles ayant la certification EnergyStar.
  • Assurez-vous que vos canalisations vers les réseaux d’égouts sont protégées par des clapets anti retour, qui empêchent les refoulements du réseau d’égouts dans votre maison lorsque les systèmes d’égouts sont surchargés.
  • Assurez-vous que les tuyaux d’eau ne sont pas faits de plomb. Les maisons construites avant 1970 peuvent avoir des tuyaux en plombs. La ville de Montréal essaye d’éliminer toutes les conduites d’eau en plomb d’ici 2026. Pour plus d’informations appeler le 311 ou consultez le service d’info-santé.

Mode de vie et actions diverses :
Plusieurs choses que nous faisons au quotidien peuvent cacher de la consommation d’eau. Des petits changements qui n’impliquent pas directement l’eau peuvent sauver de l’eau sur le long terme.

  • Essayez les lundis sans viande : Différents types de viandes utilisent de grandes quantité d’eau pour être produites. Le bœuf est la viande qui consomme plus d’eau pour la production. Sa production peut consommer jusqu’à 15 415 litres d’eau pour produire seulement 1kilos de bœuf ! Ne pas manger de viande un jour par semaine peut sauver des centaines de milliers de litres d’eau tous les ans et peut aussi vous faire économiser un peu !
    Pour comparer un œuf utilise environs 196 litres d’eau à produire et une livre de pain environs 731 litres d’eau.
  • Choisissez des vêtements écoresponsables : Un t-shirt moyen requière environ 2500L d’eau à produire et une paire standard de jeans peut utiliser jusqu’à 2000-6800L d’eau pour sa production. Quand vous acheter des vêtements optez pour des marques écoresponsables et essayer d’acheter des vêtements que vous allez porter plusieurs fois au lieu de les porter deux trois fois et de vous en débarrasser après. Acheter des vêtements qui vont durer longtemps et de bonne qualité. Si vous ne portez plus certains de vos vêtements mais qu’ils sont toujours en bonne condition vous pouvez les donner à vos amis ou les apporter dans les boutiques qui les reprendront. Essayer de regarder le type de matière en quoi sont fait vos vêtements les fibres naturelles ne produisent pas de micro plastiques dans l’eau lorsque vous laver vos vêtements. Si vous acheter des vêtements en Cotton, opter pour un Cotton biologique si vous le pouvez car ce dernier aura été produit sans utilisation de pesticides qui appauvrissent le sol et participe à la contamination des eaux souterraines et rivières.
  • Utilisez des produits de nettoyage écologiques. Les produits de nettoyage non biodégradables tels que les savons, les détergents, les shampoings, les produits lave vitre et les désinfectant peuvent être relâchés dans l’environnement et peuvent également créer certains problèmes de santé notamment pour les animaux ou les enfants en bas âge qui marchent encore à quatre pattes. Ces produits se retrouvent dans les eaux domestiques et peuvent affecter de manière négative la vie sauvage notamment les grenouilles et les poissons qui sont des espèces très pratiques dans la régulation des populations de moustiques, agissent sur le système endocrinien, perturbateur d’hormones et peuvent être toxiques.
  • Éviter les produits contenants des micro plastiques. Les micro plastiques sont de toutes petites particules de plastique faisant moins de 5 mm que l’on peut retrouver dans certains produits ou qui se forment lorsque nous lavons des vêtements fait à partir de fibres synthétiques. Les micro plastiques sont bannis dans les produits d’hygiène au Canada depuis le premier juillet 2018 et sont classifiés comme de substances toxiques. Ils sont très difficiles à filtrer par les infrastructure d’eau et sont très compliqués à retirer de l’environnement.
  • Éviter l’utilisation des bouteilles en plastiques à usage unique. Les usines de production de bouteilles d’eau utilisent beaucoup d’eau pour fabriquer les bouteilles et les bouteilles d’eau en plastique constituent une source importante de pollution des eaux dans les zones côtières et les océans. L’eau du robinet à Montréal est très sécuritaire et l’utilisation de bouteille d’eau réutilisable est une option plus économique sur le long terme.
  • Participez aux activités Ec-EAU-responsables. Les nettoyages de côte et activités similaires sont importante pour participer au nettoyage de l’environnement naturel, ce qui permet d’améliorer la qualité des eaux, participe à l’embellissement des côtes et apporte une sécurité pour les espèces animales.
  • Rester informé : La journée mondiale de l’eau est le 2 mars de chaque année. Restez à l’affut des activités liées à l’eau et initiatives.
  • Soyez attentif à ce que vous jetez dans les toilettes ou dans le réseau d’égout. Beaucoup de produits ne peuvent pas être jetés dans les toilettes mais beaucoup de personnes le font pourtant encore de nos jours. Cela inclus le fil dentaire, les serviettes hygiéniques, les lingettes nettoyante ou pour bébé, les préservatifs, les cotons de démaquillant les Qtips, les médicaments, les produits de nettoyages, et les autres substances chimiques. Beaucoup de produits peuvent simplement être jetés à la poubelle. Cependant, les médicaments, les produits de nettoyages, et les substances chimiques doivent être apportées aux points de collecte, tels que les écocentres ou certaines boutiques Reno dépôt etc. car ce genre de substances ne peuvent pas être traitées par les infrastructure d’eau qui filtre l’eau et causes de gros problèmes pour la faune et la flore. Jeter des produits dans les toilettes peut aussi causer des dommages sévères dans les canalisations, ce qui conduit à des problèmes dans les conduites d’eau et coute très cher à faire réparer.