Quotidiennement, les déchets alimentaires sont jetés à tort dans nos poubelles habituelles et aboutissent dans les décharges où elles n’appartiennent pas. La décomposition des déchets organiques dans les décharges produit un gaz qui est composé d’un mé- lange d’environ 50% de méthane et 50% de dioxyde de carbone et d’autres traces de gaz. Le mé- thane est un gaz à effet de serre contribuant aux changements climatiques et il est 21 fois plus puissant que le dioxyde de carbone en termes de son potentiel de réchauffement planétaire. Le méthane dans les gaz d’enfouissement est toxique, inflammable et plus léger que l’air. Il peut migrer vers la surface et devenir potentiellement un risque d’explosion s’il est concentré dans une zone où il ya une source d’inflammation. S’il n’est pas contenu ou extrait dans un programme contrôlé, le mé- thane pourrait se déplacer à travers le sol et entrer dans les sous-sols des bâtiments voisins, créant des risques pour la santé et des risques d’explosion. Grâce à la récupération des gaz d’enfouissement, le méthane peut être extrait des décharges et utilisé comme source d’énergie naturelle. Il est extrait par des puits qui sont forés jusqu’à 30 mètres dans les décharges. Ces puits sont habituellement reliés à un réseau de gazoduc qui achemine le gaz vers une usine de récupération de gaz d’enfouissement. La ville de Montréal utilise cette forme de récupération des gaz sur ses sites d’enfouissement. De plus, la province de Québec a fixé des objectifs ambitieux pour une hausse du recyclage des dé- chets organiques au cours des dernières années. Par consé- quent, le program- me de collecte de déchets alimentaires nouvellement introduit à Montréal récupère vos déchets organiques pour les amener vers des installations situées à l’extérieur de la ville afin d’être compostés par la biométhanisation.

La biométhanisation est un processus biologique naturel de décomposition de la matière organique à travers des microorganismes qui sont activés sans la nécessité d’oxygène. La digestion de ce matériau crée en même temps du biogaz, une richesse énergétique renouvelable sur le méthane. Montréal prévoit la construction de deux usines de biométhanisation pour transformer les déchets alimentaires en biogaz à Montréal-Est et LaSalle ainsi que deux autres installations pour transformer les déchets verts en compost. Les deux usines de biométhanisation traiteront les déchets verts et les ordures ménagères dans des tunnels fermés, extrayant du mé- thane dans le processus pour ré- duire les gaz à effet de serre et pour être recyclés en énergie. Le «pré-compost» qui en résultera sera envoyé à deux centres de compost de l’île, qui le transformeront ensuite en terre avec d’autres déchets verts pour être utilisés dans des projets urbains et comme décharges. Le biogaz capturé peut être mis directement dans le cycle énergétique dans la ville qui soutient les systèmes de chauffage et réduit l’utilisation de combustibles fossiles. Pour vous donner une idée de l’utilité, une tonne de déchets organiques peut produire 125 m3 (mètres cubes), l’équivalent énergétique d’un baril de pétrole. Le programme de collecte de dé- chets alimentaires de Montréalnous permet de récupérer une ressource précieuse et de la transformer en compost énergétique et riche en nutriments pour les jardins et l’aménagement paysager. Prenez part à ce projet et contribuez vous aussi!