Par Charlotte Hings

Le pollen provenant de l’herbe à poux est principalement ce qui cause le rhume des foins. Afin d’aider les résidents de Notre-Dame-de-Grâce à mieux respirer, l’Éco-quartier NDG et quelques bénévoles ont travaillé très fort tout l’été à identifier et arracher l’herbe à poux.  L’herbe à poux est très commune au Québec ainsi que dans le sud et l’ouest de l’Ontario. Cette mauvaise herbe a une apparence unique et est très facile à identifier, notamment grâce à ses feuilles finement divisées et pointues, ainsi qu’à sa fleur jaune-verte, qui pousse en hauteur sous forme de petites perles.

L’herbe à poux à trois phases de vie distinctes qui changent tout au long de la saison estivale. Les semences qui sont tombées à l’automne précédent commencent à germer en avril. Dès le début du mois de juin, les plants sont déjà d’une hauteur de 2-3 pouces, sans fleur. Lors des mois de juin et juillet, les plants poussent et les feuilles élargissent. À la mi-août, le plant commence à pousser sa fleur, et tout au long du mois de septembre et d’octobre, le pollen circule dans l’air avec le vent.  Le pollen est l’élément irritant de l’herbe à poux parce qu’il cause des allergies et d’autres symptômes désagréables tels que la congestion nasale, l’irritation des yeux, l’inflammation de la gorge et de la somnolence. Environ 10% à 25% de la population québécoise est allergique au pollen produit par l’herbe à poux. C’est pourquoi l’Éco-quartier NDG travaille si fort pour réduire le nombre de plants d’herbe à poux avant qu’ils ne fleurissent.

Heureusement, les racines de l’herbe à poux sont petites et peu profondes, ce qui permet d’arracher le plant avec un effort très minime. La méthode la plus simple pour arracher l’herbe à poux est simplement de tirer le plant hors du sol avec sa main (il n’y a aucun danger à arracher l’herbe à poux avec sa main). Vous pouvez également tondre le plant avec votre tondeuse, mais il faut savoir que les racines du plant peuvent survivre dans le sol jusqu’à 40 ans. Cela signifie donc que l’herbe repoussera éventuellement au même endroit, mais dans plusieurs années à venir.

L’Éco-quartier NDG encourage ses résidents à arracher l’herbe à poux afin d’aider le plus de gens possible à mieux respirer!