Par Charlotte Hings/ Traduit par Vincent Jarry

La collecte des résidus alimentaires est déjà en place dans plusieurs quartiers de Montréal. C’est maintenant au tour du secteur Loyola de Notre-Dame-de-Grâce d’avoir sa collecte. Le but de cette collecte est de réduire la quantité de déchets envoyés au dépotoir en acheminant tous les résidus alimentaires organiques dans des installations de compostage et de biométhanisation. En octobre, chaque ménage résidant dans un édifice de huit unités ou moins recevra un bac brun de 46 litres pour mettre à la rue et un petit bac de sept litres pour placer sur le comptoir de la cuisine.

Cette semaine, l’équipe de l’Éco-quartier NDG a parcouru le secteur d’une porte à l’autre pour informer les citoyens sur la nouvelle collecte de résidus alimentaires qui débutera en octobre. Peu de rues ont été couvertes jusqu’à présent, mais notre équipe se déplace rapidement et nous comptons visiter chaque adresse entre la rue Connaught et le Grand Boulevard au moins une fois d’ici la fin du mois d’août.

Jusqu’à maintenant, l’équipe du porte-à-porte a reçu un accueil positif et il est clair pour eux que plusieurs résidents attendaient cette nouvelle collecte depuis longtemps. “Je suis content du grand nombre de personnes qui répondent à la porte avec une ouverture d’esprit et une volonté d’en apprendre plus”, raconte un membre de la patrouille verte de l’Éco-quartier de NDG, Ahmed Altalibi, à propos de sa semaine de sensibilisation.

Comprendre l’importance de troquer la commodité pour la durabilité est ce qui fera de cette initiative un succès. La surconsommation des biens et la surexploitation des ressources de la Terre contribue sans doute grandement aux changements climatiques. Continuer dans cette voie de création excessive de déchets dans les sites d’enfouissement nous conduira ultimement à la destruction de la source de la vie : la Terre. Participer à la nouvelle collecte n’est qu’un petit pas dans la grande construction d’un futur soutenable, d’un futur qui ne surexploite pas les ressources de la planète, d’un futur qui lègue une planète dans un meilleur état que nous l’avons trouvée. “Tout le monde devrait faire sa part pour l’environnement et contribuer à l’effort même si ça requiert plus de travail et de dépenses. Nous nous habituerons à la nouvelle collecte, tout comme nous nous sommes habitués au recyclage”, soutient avec une attitude positive Hilina Hailu, agente de compostage de l’Éco-quartier de NDG

L’Éco-quartier de NDG est heureux et excité de présenter la collecte des résidus alimentaires à ses résidents et espère que chacun comprendra son importance et sa valeur. L’équipe du porte-à-porte compte continuer de partager cet enthousiasme, car la collaboration de tous et une attitude positive sont exactement ce dont nous avons besoin pour faire de la nouvelle collecte un succès.