Nous espérons que vous savez que la collecte des résidus alimentaires débutera en Octobre dans le quartier de Loyola. Ce n’est pas encore confirmé, mais la nouvelle collecte remplacera probablement la collecte des déchets tenue les jeudis (la collecte des déchets devrait continuer pour les commerces et les gros blocs appartements qui ne pouvaient pas participer à la collecte des résidus alimentaires).

Cet été, l’équipe de l’Éco-quartier NDG a été très occupée à faire du porte à porte dans le quartier de Loyola afin d’informer les résidents de la nouvelle collecte. La plupart des résidents que nous avons rencontrés étaient heureux de l’implantation du programme de collecte des résidus alimentaires dans le quartier. Nous encourageons ainsi les résidents qui compostaient déjà leurs fruits et légumes à continuer de le faire, tout en participant au nouveau programme offert par la ville afin de composter leurs restants de viandes, produits laitiers ou autres produits avec du gras et des épices. D’autres résidents qui ne sont pas familier avec le processus du compostage sont plutôt hésitants, et plusieurs désirent attendre afin de voir s’ils devront y mettre beaucoup de temps et d’efforts.

La vérité c’est qu’il n’y a pas de grande différence entre la collecte des résidus alimentaires et la collecte des déchets. L’une des grandes différences est le contenant dans lequel on y met les résidus. D’ailleurs, nous rappelons aux résidents qu’il est important d’utiliser soit des sacs compostables ou des papiers journaux pliés. Les sacs de plastique ne sont pas acceptés car le plastique ne se décompose pas durant le processus (le plastique est considéré comme un contaminant).

De par ma propre expérience à la maison, j’ai trouvé que de mettre mes résidus alimentaires dans le congélateur jusqu’à la date de la collecte réduisait de manière considérable les odeurs et les problèmes d’insectes. Plusieurs résidents m’ont d’ailleurs mentionné qu’ils avaient déjà l’habitude de geler les résidus qu’ils jetaient à la poubelle (plus précisément les résidus de viande ou de volaille). Évidemment, d’autres résidents sont inquiets de ne pas avoir assez de place dans leur congélateur. Une autre façon de réduire les chances d’avoir des odeurs dans la maison est de recouvrir le bac avec du bicarbonate de soude.

 

Entre le recyclage et la collecte des résidus alimentaires, il n’y a que très peu de déchets qui vont à la poubelle. Les seuls déchets qu’il me reste est le contenant à litière pour chat qui est fabriqué avec du plastique #6 (qui n’est pas recyclable à Montréal), des emballages de plastique et des emballages d’aluminium provenant de barres tendres ou de bonbons, etc. Les couches, les cigarettes, les vieilles chandelles et les jouets brisés sont des articles qui peuvent être donnés avant d’être placés dans la poubelle.

 

L’un des buts de la collecte des résidus alimentaires est de réduire la quantité des gaz à effet de serre. Le gaz Méthane (CH4) est l’un des pires gaz à effet de serre (estimé 16 à 20 fois pire que le dioxyde de carbone CO2). Il est d’ailleurs généré dans les sites d’enfouissement à cause de l’absence d’oxygène dans le milieu. Ceux qui travaillent dans les sites d’enfouissement tentent de capturer le plus de méthane possible mais il y toujours plusieurs fuites qui s’échappent directement dans l’atmosphère. Ces fuites dans l’atmosphère augmente les gaz à effet de serre et mène au réchauffement planétaire. Ainsi, le but de la nouvelle collecte des résidus alimentaires est de réduire la quantité de nourriture envoyée dans les sites d’enfouissement, afin de réduire la production de gaz méthane. Toutefois, la nourriture collectée lors de la nouvelle collecte des résidus alimentaires sera transformée sur l’Île de Montréal dans des usines scellées pour créer du gaz méthane. 100% des gaz produits dans ces usines seront capturés et transformés en gaz naturels, afin d’être utilisés pour différents usages.

 

Si l’équipe de l’Éco-quartier NDG est passée à votre domicile mais que vous n’y étiez pas, nous vous avons laissé de l’information au sujet de la collecte. S’il-vous-plaît, appelez-nous pour nous confirmer que vous avez bien reçu les informations et pour que l’on puisse enlever votre adresse de notre liste de suivi. D’ailleurs, si vous avez des questions au sujet de la collecte, n’hésitez surtout pas à communiquer avec nous!

 

Durant la dernière semaine de septembre, (plus précisément du 15 au 30),  l’équipe de l’Éco-quartier NDG ira livrer les bacs pour la nouvelle collecte aux maisons, duplexes et triplexes du secteur Loyola. Nous devons livrer 8000 bacs, ce qui requiert beaucoup de main-d’oeuvre. Si vous désirez nous aider ou si votre enfant doit faire du bénévolat à l’école, contactez notre coordonnateur des bénévoles, Nazmus. Toute forme d’aide est grandement appréciée!