Ce mois-ci, le Nexus fait une entrevue avec un autre membre de notre conseil d’administration, Rapi Sota.

Nexus (N): Allo Rapi! Merci de prendre le temps pour cette entrevue et je te souhaite la bienvenue (en retard) dans le conseil d’administration! Peux-tu nous en dire davantage sur toi?

Rapi Sota (R.S): Je suis un canadien naturalisé, originaire d’Albanie. J’apprécie le fait de m’être imprégné avec mes propres forces. J’ai choisi le pays avec ma femme. Nous sommes arrivés ici en juillet 2010 et maintenant, nous sommes totalement intégrés. Nous sentions que c’était important pour nos enfants. Ma famille adore ça ici! Nous avons de bons emplois, notre propre maison et les enfants reçoivent une bonne éducation. Ça valu la peine de venir ici!

N: Quel âge ont tes enfants?

R.S: Mon fils a 17 ans et ma fille, 11 ans.

N: Qu’est-ce qui t’a amené à vouloir faire partie du conseil d’administration?

R.S: La façon dont vous êtes organisés. Cet organisme est vraiment accueillant et a une excellente communication. Ça me donne l’opportunité d’aider et aussi, d’apprendre de votre expérience. J’aime soutenir les choses positives concernant la communauté. Le quartier bénéficie de ce développement positif. L’équipe travaille pour une très bonne cause!

N: Tu es le directeur du CRC (Centre de ressources communautaire). Parle-nous de ton travail.

R.S: C’est un emploi formidable car je peux travailler à la fois dans la communication et dans la résolution de problèmes. Je suis toujours en contact avec les personnes et leurs organisations. Maintenir de bonnes relations entre les organismes et offrir de bons services aux citoyens, c’est ce qui est le plus important.

N: Qu’est-ce qu’on ignore à propos de toi?

R.S: Je fais de la peinture et je possède mon diplôme de l’école des Beaux-Arts. J’utilise à la fois l’huile ainsi que l’acrylique. Ma deuxième passion, c’est de cuisinier et j’adore le poisson. Les longs hivers nous poussent à se trouver des activités intérieures. Peindre me clarifie l’esprit et je peux le faire durant des heures.

N: Si tu n’avais aucune restriction (comme l’argent ou le temps), qu’est-ce que tu ferais?

R.S: J’investirais dans les hôpitaux et dans l’éducation. J’organiserais des grandes expositions d’art et amasserais de l’argent pour remettre à une bonne cause!

N: Merci Rapi et bienvenue à bord!